Démarche artistique

J’aime bien prendre le temps en tout temps,pouvoir le capter, m’en accaparer, c’est essentiel à mon bien-être. Beaucoup de mes toiles naissent de ces moments saisis où mon regard se pose sur les gens qui me touchent et sur la nature qui m’entoure.

Je suis né au Québec en 1953, dans un petit village des Appalaches, appelé Buckland, là ou la vie se déroulait tranquillement. En 1964, la famille déménage en ville, c’était une autre réalité. Puis en 1980, j’ai suivi le courant du fleuve pour m’établir sur ses abords à Cap St-Ignace.

Mon cheminement.

En 1990, j’ai découvert le plaisir de tenir un pinceau et j’ai commencé à découvrir ce qui allait devenir une passion. Le coup de coeur pour le choix du sujet allait devenir essentiel. Je peux ainsi prendre mon temps pour le réaliser et m’en imprégner.

Je n’ai pas de lignes directrices si ce n’est que le plaisir et l’étincelle du départ; c’est la raison pour laquelle je ne m’identifie à aucun style, je n’aime vraiment pas les séries. L’essentiel pour moi est le chemin et non l’arrivée, mes tableaux se forgent avec le temps.

J’ai eu la chance de connaître de bons, talentueux et généreux maîtres qui, chacun à sa façon, m’ont aidé à trouver ma manière de faire; ce qui évolue constamment.

Aurèle d’Entremont, peintre impressionniste acadien. Pour lui les couleurs ne se mélangent pas sur la palette mais se marient sur la toile. Il a une manière unique pour les fondre, les marier.

Guy Lemieux, peintre, tapissier haute lisse et excellent pédagogue , ses toiles témoignent de l’influence de la tapisserie dans le traitement des surfaces, ce qui confère une touche unique à ses créations.DSC_0041

Emmanuel Garant, peintre qui a baigné depuis sa naissance dans l’Art. Il est sûrement l’un des meilleurs portraitistes du Québec. Il m’a enseigné l’art de dessiner directement avec la peinture sur la toile pour plus de spontanéité.

Gregory Pellizari, peintre américain qui a évolué en Angleterre et en France toute sa vie. J’ai eu la chance de faire trois stages avec Gregory en 2013, 2014 et 2016 pour apprendre les techniques utilisées par les grands maîtres de la Renaissance italienne et du Nord. Il m’a appris à perfectionner les dessins préparatoires et les techniques permettant d’en arriver à un haut niveau de transparence et de luminosité. C’est un artiste accompli avec une grande authenticité.

Je suis du Québec rural imprégné de la transmission de mes maîtres et également du courant des  » Clarence Gagnon, Suzor Coté, et autres peintres de chez nous » À vouloir coucher sur la toile les gens et paysages qui m’entourent. Et comme chante Plume:  » Objets inanimés, avez vous donc une âme qui ressemble à notre âme et qui la fait vibrer ».